L’EAU ROUGE

Version Papier // ISBN 979-10-95718-77-2 //   20,50 €

Version Epub // ISBN 979-10-95718-78-9  //   13,99  €

 

Dans un bourg de la côte dalmate, en Croatie, Silva, 17 ans, disparaît lors de la fête des pêcheurs. C’est un samedi de septembre 1989, dans la Yougoslavie agonisante. L’enquête menée par l’inspecteur Gorki Šain fait émerger un portrait de Silva plus complexe que ne le croyait sa famille : la lycéenne scolarisée à Split menaitelle une double vie ? Mais l’Histoire est en marche, le régime de Tito s’effondre, et au milieu du chaos, l’affaire est classée. Seule la famille de Silva poursuit obstinément les recherches…
À travers ce drame intime, L’Eau rouge déploie dans une grande fresque les bouleversements de la société croate, de la chute du communisme à l’explosion du tourisme, en passant par la guerre civile… Ou comment les traumatismes de l’Histoire forgent les destins individuels.

Prix du Polar Européen – Le Point 2021

Grand Prix de Littérature policière 2021

Prix Transfuge 2021

Prix Mystère de la critique 2022

Prix Libr’à nous catégorie Polar 2022

 

Catégorie : Agullo Noir
Date de parution :  11.03.2021
384 pages
Traduit du croate par Olivier Lannuzel
LIRE UN EXTRAIT

Catégorie :

Jurica Pavicic

Jurica Pavičić est un écrivain, scénariste et journaliste croate, né à Split en 1965. Il collabore depuis 1989 en tant que critique de cinéma à différents journaux. Il est l’auteur de sept romans, de deux recueils de nouvelles, d’essais sur le cinéma, sur la Dalmatie et le monde méditerranéen, de recueils de chroniques de presse... Ses nouvelles et ses essais ont été traduits en anglais, en allemand, en russe, en italien et en bulgare. Son roman Les moutons de gypse a été adapté au cinéma par Vinko Brešan, sous le titre Witnesses (Svjedoci), film qui a remporté le prix œcuménique du jury du Festival de Berlin en 2003. Le prix du meilleur scénario a été décerné à Jurica Pavičić pour ce même film au Festival de Pula la même année.

La description

  • PRESSE

    « Pavičić recourt ici brillamment au « roman noir » pour accompagner des vies ordinaires prises dans l’écroulement du communisme, la montée des nationalismes et le choc des guerres. »

    « Cette chaîne de destinées mélancoliques, cette succession d’entrées ratées des enfants du pays dans la mondialisation, forme une somme d’histoires individuelles tendues jusqu’au tout dernier souffle du récit. À la manière d’un voile opaque, l’histoire de la Croatie travaille et étouffe les personnages comme confinés dans l’épaisseur de cette œuvre puissante et méditative. »

    Bernard Daguerre

    Le Monde diplomatique – 09/2021

  • PRESSE

    Intervention de Michel Dufranne sur Le 6-8 RTBF du 23 août 2021, le 42 :46 secondes > 46 : 35 secondes environ

    « C’est pour cela que c’est probablement l’un des meilleurs polars qui soit : c’est qu’on a à la fois une histoire humaine très très forte, avec des purs moments d’émotion […] et en même temps, il nous raconte l’histoire de son pays, de 89 à 2019, sans être la grande Histoire […], celle d’un vécu personnel, d’une famille qui subit les choses, qui doit faire des choix […]. Bref, c’est un petit bijou. »

    Emission le 6-8 RTBF – 23/08

  • PRESSE

    « Au-delà du drame familial et de l’enquête policière, ce sont les métamorphoses de la Croatie qui intéressent Pavicic. Sans jamais perdre le fil de son article, il décrit la chute du communisme, la guerre civile puis la mondialisation, jusqu’à l’invasion touristique de la côte dalmate, devenue un décor de rêve qui n’enrichira jamais les villageois. Il nourrit son récit d’une mélancolie poignante, réunissant avec justesse événements historiques et drames familiaux. »

    Télérama – 06/2021

  • PRESSE

    « L’eau rouge est un roman funambule, hypersensible, dont l’action progresse à l’aplomb d’un vide vertigineux : celui qu’a laissé une jeune fille mystérieusement disparue.

    L’intrigue, en forme de tragédie, est ainsi construite autour de cette absence qui vous imprègne lentement de son obsédante mélancolie. »

    France Inter – 06/2021

  • PRESSE

    Dans un bled de Dalmatie où il ne se passe jamais rien, une jeune fille disparaît. Et d’assister, inexorablement, à la déliquescence d’une famille et d’un pays.

    VSD – 05/2021

  • PRESSE

    « La subtilité de Jurica Pavičić consiste à faire de son polar l’écrin d’une fresque géopolitique. »

    Sud Ouest – 04/2021

Informations complémentaires

  • COUP DE COEUR LIBRAIRE

    "L'Eau rouge est un roman terriblement bien mené et complètement addictif !"

    Anne

    Librairie Richer

  • COUP DE COEUR LIBRAIRE

    Gros coup de cœur pour "L'Eau rouge" de Jurica Pavičić aux Éditions Agullo.
    « Ce qui fait de "L'Eau rouge" un roman brillant, c'est la qualité de cette fresque historique et sociale qui dépeint les nombreux bouleversements de la vie du village de Misto sur presque trente ans. »
    Antoine Zinader

    Coup de coeur L’Oiseau moqueur - Sucy-en-Brie

  • COUP DE COEUR LIBRAIRE

    Yougoslavie 1989, le pays est au bord de l'explosion, une jeune fille disparaît dans un village de la côte dalmate, c'est le début d'une enquête qui prendra des années, des années de plomb, de persécution, de guerre civile, tout un peuple écrasé par la violence, des familles brisées et une seule toujours à la recherche de Silva, disparue ou assassinée? Un polar magistral, extrêmement addictif, à propos des destins individuels pris dans le chaos collectif. "L'eau Rouge", Jurica Pavicic, trad. du croate par Olivier Lannuzel, éditions Agullo.

    Jacky Flenoir

    Librairie Calligrammes - La Rochelle - 03/2021

  • COUP DE COEUR LIBRAIRE

    « À partir d’une forme simple, qui rend la lecture profondément agréable, le roman suscite bien des réflexions et bien des émotions en restant haletant de bout en bout. »
    Hakim Malik

    Librairie Maison de la presse - Aix-les-bains

  • COUP DE COEUR LIBRAIRE

    « Une très belle découverte ! »
    Mathieu Castets

    Libraire à Cultura - Bègles

  • COUP DE COEUR LIBRAIRE

    « Un polar qui vous fera voyager sur la côte dalmate croate avant, pendant et après la guerre de Yougoslavie. »
    Fanny Eperdussin

    Librairie Rive Gauche - Lyon

  • COUP DE COEUR LIBRAIRE

    “Énorme surprise et gros coup de cœur pour ce roman noir et abouti d’un auteur croate encore inconnu en France, même si les éditions Agullo nous ont habitués à dénicher des petites perles.”

    Libraire Lajarrige Orvault

  • COUP DE COEUR LIBRAIRE

    “Un livre fort, bien mené et permettant de découvrir une nouvelle plume des Balkans”

    La Géothèque

  • COUP DE COEUR LIBRAIRE

    « À travers la vie de personnages marqués par la disparition de Silva, l'Eau rouge traverse une époque, une guerre, une reconstruction, avec talent et une excellente connaissance de la situation. A découvrir ! »

    Librairie la nuit des temps - Rennes

  • COUP DE COEUR LIBRAIRE

    “Superbe! Ce roman magnétique et palpitant est bien plus qu'un roman policier! C'est le destin bouleversé de la Croatie depuis 1989 qui est déployé sous nos yeux, et c'est magnifiquement fait. Cette Jurica Pavicic a assurément un immense talent, il serait dommage de passer à côté.”

    librairie Montbardon - Bourg en Bresse

  • COUP DE COEUR LIBRAIRE

    “Un formidable roman policier à la chute complètement inattendue.”

    47 degrés nord - Mulhouse

  • COUP DE COEUR LIBRAIRE

    “ La recherche obsédante de ce membre de la famille disparu crée un roman policier tout en tension, délicat et magnifique.”

    Librairie Compagnie - Paris

  • COUP DE COEUR LIBRAIRE

    “ Une fresque poignante de la Croatie, comme une blessure profonde et puissante.”

    FNAC Parly 2

  • COUP DE COEUR LIBRAIRE

    “C’est donc bien plus qu’un roman policier que nous propose cette Eau rouge : une miniature de la société croate, à travers des personnages auxquels la guerre tient lieu de destin, pour le meilleur ou pour le pire.”

    Le livre Bleu - Versailles

  • COUP DE COEUR LIBRAIRE

    “Une belle écriture sensible et juste qui nous happe dès le premier chapitre.” Entre les Lignes Creil
    un grand roman noir bouleversant !”

    Durance - Nantes

  • COUP DE COEUR LIBRAIRE

    “À travers ce drame intime, premier polar croate traduit en France, "L’Eau rouge" déploie dans une grande fresque les bouleversements de la société yougoslave, de la chute du communisme à l’explosion du tourisme, en passant par la guerre civile… Ou comment les traumatismes de l’Histoire forgent les destins individuels.”

    Bibliothèque municipale de Pujols

  • COUP DE COEUR LIBRAIRE

    “Il n’est déjà pas évident de retrouver sa fille ou sa sœur quand rien ne justifie sa disparition, mais la tâche se complique lorsque l’on se trouve dans une Yougoslavie en plein éclatement. Voilà un magnifique portrait d’une Croatie en construction dans lequel les personnages sont aussi troublés que le pays lui-même. Une belle écriture sensible et juste qui nous happe dès le premier chapitre !”

    Coup de coeur du libraire Romain Lahaye, de la librairie L’Autre Monde à Avallon - 06/2021

  • COUP DE COEUR LIBRAIRE

    “[Un bon polar sous le sapin ?] Ce polar est extraordinaire pour au moins trois raisons…
    >La forme : avez-vous déjà lu un polar du côté des victimes ? Sur les dommages psychologiques qu'ils subissent ?
    > L'écriture : un style tout en nuance mais un rythme soutenu !
    > Le fond : le XXè siècle, l'histoire de la Croatie, des Balkans.”

    Librairie Le Marque Page - Saint-Marcellin

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

f
1942 Amsterdam Ave NY (212) 862-3680 chapterone@qodeinteractive.com

    Free shipping
    for orders over 50%