L’OUTIL ET LES PAPILLONS

Version Papier // ISBN 979-10-95718-52-9  //   22,00 €

Version Epub // ISBN 979-10-95718-53-6  //   8,99  €

 

Un beau matin, l’honorable Arseni Andréiévitch Iratov, célèbre architecte de cinquante ans dont le parcours rappelle celui d’un Rastignac soviétique, se réveille pour découvrir qu’il n’a plus de sexe. L’outil le plus essentiel de son anatomie a tout simplement disparu, ne laissant qu’une fente sur un bas-ventre désormais lisse. L’organe perdu réapparaît dans un petit village, où vivent une gamine de treize ans et sa grand-mère alcoolique. Le pénis a pris l’apparence d’un gnome, qui se transforme rapidement en beau jeune homme au visage angélique. La jeune fille décide de le garder comme animal domestique, avant d’en tomber amoureuse, de lui donner un nom français (Eugène) et de l’aider à réaliser son rêve: retrouver son propriétaire Iratov.

Avec L’Outil et les Papillons, Dmitri Lipskerov entraîne le lecteur dans un carnaval fantastique échevelé, démoniaque et absurde, une variation hilarante sur Le Nez de Gogol.

 

Catégorie : Agullo Fiction
Date de parution : 14.02.2019
384 pages
Traduit du portugais par Raphaëlle Pache
LIRE UN EXTRAIT

Catégorie :

Dmitri Lipskerov

Dmitri Lipskerov, né en 1964, est l'auteur de pièces de théâtre, de nouvelles et de plusieurs romans qui lui ont acquis une popularité exceptionnelle et le statut d'un des écrivains les plus marquants de la Russie actuelle. Souvent comparé à Gabriel García Márquez et à Viktor Pélévine, Lipskerov est un représentant remarquable du réalisme magique, offrant une lecture de l'état des choses dans le pays à travers des images saisissantes où le surnaturel se mêle au poétique, au grotesque et au baroque.

La description

  • PRESSE

    “Un texte habité par cette imagination débridée à laquelle Lipskerov ne refuse absolument aucun recours comme dans ‘Le Dernier rêve de la Raison’. (…) Un regard extrêmement acerbe et critique sur la Russie soviétique, sur les accommodements qu’il fallait avoir pour essayer d’y percer et d’y survivre, qui soulignent considérablement les écarts sociaux entre les différents protagonistes.”

    “Ce sont des figures incroyables, dignes d’un bestiaire que nous propose Dmitri Lipskerov.”

    “Un ouvrage presque cosmique (…) : s’il n’y a plus de pénis, s’il n’y a plus d’organe masculin (…) quelle destinée accordée à l’homme et à la femme, comment vont fonctionner les nouveaux rapports de force entre ces deux genres ? Et surtout (…) quelles sont ses conséquences sur la psychée, sur le caractère, la personnalité des hommes ? “

    “Une critique sociale mais un texte qui s’intéresse surtout et essentiellement à la place de la femme dans la société, pas seulement la société russe, (…) mais de manière générale, qu’est-ce que la féminité et comment peut-elle se positionner face à ces hommes omnipotents qui ont décidé que le monde leur appartenait et que tout devait tourner essentiellement et exclusivement autour de leur sexe.”

    “Un moment inoubliable d’imagination féroce, de critique acerbe, et de délire lié à la disparition du pénis. Si vous aussi vous souhaitez savoir ce qu’il se produit lorsqu’il tombe et se transforme en gnome et devient un personnage aussi beau que vous et prêt à rivaliser pour la conquête de celle que vous aimez, allez lire ‘L’Outil et les Papillons’.”

    Radio Paludes

Informations complémentaires

  • COUP DE COEUR LIBRAIRE

    “L’Outil et les Papillons est un roman hors normes, qu’il serait impossible de résumer en quelques lignes : s’il revient sur la jeunesse et l’ascension d’Iratov, on suivra également le destin de celles et ceux qui l’ont croisé… et de quelques uns de ses innombrables enfants illégitimes. On y trouvera aussi, pour ne citer qu’eux, une plantureuse capitaine du KGB, un énigmatique coiffeur grec, et un narrateur fantasque, qui n’hésite pas à faire de l’ingérence dans l’histoire qu’il est censé raconter !
    On croirait cette œuvre animée d’une vie propre : Personnages, intrigues, temporalités, y prolifèrent – et n’ont de cesse de se mêler et s’entrecroiser pour composer une véritable polyphonie… Pourtant, cette narration foisonnante, tourbillonnante, est maîtrisée d’un bout à l’autre par un auteur ingénieux, qui ne laisse rien au hasard dans la construction de son roman.
    Tableau satirique du Moscou contemporain, il se situe dans la lignée de Gogol et de Boulgakov : un élément surnaturel, à la limite de l’absurde, semble venir chambouler toute l’organisation sociale ; mais ce n’est que pour mieux en révéler les dysfonctionnements profonds, et tendre un miroir grossissant à la société. Ici, une Russie post-soviétique où triomphent les valeurs phallocrates, le cynisme et la brutalité. Le fantastique est ainsi au service d’un regard acéré sur le monde, qui serait désespérant s’il n’était contrebalancé par un grotesque assumé et un humour délirant. Car, par dessus-tout, ce roman est extrêmement drôle.
    En bref, un livre absolument brillant, dont le style, parfois très poétique, est admirablement rendu par une excellente traduction. Il ravira les amateurs de littérature russe, de fantastique, d’humour noir… et d’une manière générale, tous les lecteurs et lectrices avides de grands romans qui sortent de l’ordinaire !”

    Librairie du Tramway - Lu et apprécié par Anne

  • COUP DE COEUR LIBRAIRE

    “Une antique rêverie au charme slave qui mélange enchantements et nature humaine. Un COUP DE COEUR pour ce conte social décalé et onirique !”

    Karine

    Maison de la presse - Mérignac Mondésir

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

f
1942 Amsterdam Ave NY (212) 862-3680 chapterone@qodeinteractive.com

    Free shipping
    for orders over 50%